énergie

Panneaux solaires thermiques

Une production et une utilisation locales de l'énergie

Principe général

Le panneau solaire thermique est composé de corps noirs (des tubes) ayant pour but de capter les rayonnements du soleil. À l’intérieur de ces tubes se trouve un fluide caloporteur (eau glycolée ou air) servant à emmagasiner cette chaleur solaire. Par ailleurs, le panneau est composé également d’une vitre afin d’enfermer les rayonnements et créer un effet de serre améliorant l’efficacité du système. Puis, la chaleur est transportée jusqu’à un ballon de stockage pour être utilisée sur le circuit d’eau chaude.

Paramètres et conditions

Pour obtenir une bonne production, plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

  1. L’orientation et l’inclinaison du panneau (30° orienté Sud)
  2. Le gisement solaire (minimum 1000 kWh/m²/an)
  3. Le cycle des saisons
  4. La technologie du panneau

Mode d’installation

Comme pour les panneaux photovoltaïques l’emplacement le plus fréquent est en toiture. Pour autant, il est assez courant de voir des panneaux posés directement au sol, pour chauffer l’eau d’une piscine par exemple. On peut également voir de façon plus ponctuelle des installations en façade.

Bien qu’aujourd’hui très efficace, ce système de panneau solaire thermique ne permet pas de faire totalement abstraction d’un système plus classique comme un ballon de stockage avec résistance électrique, une chaudière à gaz ou une pompe à chaleur. Un appoint sera la plupart du temps nécessaire en hiver afin d’assurer à tout instant de l’eau chaude sanitaire ou un système de chauffage performant.

En moyenne, on compte environ 1m² de surface utile de panneau pour une personne. La production de ce m² va permettre en été de couvrir l’ensemble des besoins d’une personne. En moyenne sur l’année, cela va représenter environ 80% des besoins d’eau chaude sanitaire d’un individu.